top of page

Jane Campion, Palme d’or du court comme du long

Dernière mise à jour : 10 mars 2022



La réalisatrice, productrice et scénariste néo-zélandaise Jane Campion fait partie des cinéastes majeurs de notre temps. Elle a d’abord étudié l’anthropologie à l’université Victoria de Wellington, puis la peinture à l’École d’Art de Chelsea à Londres et à la Faculté de Sydney, avant de passer à la réalisation au début des années 1980 pendant son cursus à l’École australienne du Film et de la Télévision.


Sélectionné en Compétition au Festival de Cannes de 1986, son premier court métrage Peel (Peau) est immédiatement couronné de la Palme d’or. Dès lors, la réalisatrice révélée sur la Croisette revient présenter son travail sur les écrans du Palais des festivals : 2 amies, Histoire de jeune fille, Des moments sans passion, Sweetie, et bien évidemment La Leçon de Piano qui remporte ex-aequo la Palme d’or de 1993, faisant de Jane Campion la première (et pendant 28 ans la seule) femme à avoir reçu cette distinction.



Décoré de trois Oscars (Meilleure actrice pour Holly Hunter, Meilleure actrice dans un second rôle pour Anna Paquin, Meilleur scénario original), de trois BAFTA Awards (Meilleure actrice pour Holly Hunter, Meilleurs décors, Meilleurs costumes), du Golden Globes de la Meilleure actrice dans un drame et du César du Meilleur film étranger, La leçon de Piano participe à la renommée mondiale de Jane Campion en tant que réalisatrice.


En 2014, elle devient la présidente du Jury longs métrages de la 67e édition du Festival de Cannes. Entourée des autres membres du Jury - Carole Bouquet, Sofia Coppola, Leila Hatami, Jeon Do-Yeon, Willem Dafoe, Gael García Bernal, JIa Zhang-Ke, Nicolas Winding Refn - elle décerne la Palme d'or à Nuri Bilge Ceylan pour son film Winter Sleep, 11 ans après avoir elle même été décorée de ce prix.


« C’est l’ouverture au monde et la passion du cinéma au cœur du Festival de Cannes qui le rendent incontestable. C’est un lieu mythique et surprenant où la magie opère : des acteurs se révèlent, des films trouvent leurs producteurs et des carrières démarrent. Je le sais, j’en suis la preuve. » Jane Campion



Comentários


bottom of page